La genèse

Jonathan, 35 ans

Créateur et unique membre de Woodrock ……..

Donc …. pour parler de la genèse de Woodrock je vais en fait vous parler de mon parcours.

Je commence à grimper à 26 ans. Oui c’est un peu tard mais mieux vaut tard que jamais ! Avant ça j’ai pratiqué le basket et le rugby (dur dur la transition rugby -> escalade !!!).

J’ai débuté mes études supérieures par la faculté de sport ou j’ai validé un DEUG. C’est dans ces années que j’ai appris les bases de l’entrainement et du renforcement musculaire.

Je commence donc à grimper (plusieurs années après ces études), en 2012. Je débute dans un petit club près de Nantes et ça me plait.

A l’été 2013 dans le cadre de mon travail (je suis alors éducateur spécialisé) je pars 4 mois en Espagne pour marcher sur les chemins de Compostelle avec un jeune qui sort d’incarcération. Bilan : 1700 kms de marche et de très belles rencontres. C’est probablement cette expérience extrêmement forte qui va me lier définitivement avec les sports natures. En particulier avec la montagne et l’escalade.

Dès mon retour je me remets à grimper avec une idée en tête : aller en falaise et en montagne dès que possible.

En 2014 c’est le début des sorties extérieures, l’apprentissage de la grande voie … Au fur et à mesure des années je continue mon exploration : grimpe en trad, course de montagne, alpinisme estival puis hivernal.

Mon niveau de grimpe et d’alpinisme reste modeste mais je prends beaucoup de plaisir dans la découverte et l’apprentissage.


Dans un tout autre domaine, depuis 2011, je pratique également la menuiserie. C’est ma deuxième passion après l’escalade, pour m’échapper d’un travail parfois pesant.

En 2017 je commence à faire des séances à la maison. Je ne peux pas aller à la salle tous les soirs !! Mes deux passions vont donc se rencontrer : je crée ma première poutre d’escalade.

Bon elle est pas mal … mais pas très fonctionnelle et assez encombrante !! Je vais donc améliorer le modèle plusieurs fois.

Les copains grimpeurs commencent à se montrer intéressés et les personnes qui ont pu la tester ou simplement la voir me font des retours positifs… Une idée commence à germer dans ma tête …


A l’automne 2018, je pars de Loire-Atlantique pour aller habiter en Haute-Savoie. L’appel de la Montagne !! Le changement est radical puisque je passe d’une petite maison des bords de Loire à un chalet isolé posé à 1600 m d’altitude.

En Janvier 2019, je décide de quitter définitivement le travail social et je commence à travailler sérieusement sur ce projet d’entreprise qui me trotte dans la tête depuis un an.

A la mi-avril 2019, l’entreprise Woodrock voit le jour